Livraison gratuite à partir de 70$ +

VENDREDI FOU

Livraison gratuite jusqu'au 28 novembre minuit! Code : BF2020

MAGASINER

Comment consommer des super aliments sans se ruiner

Avec les avancées scientifiques se concentrant sur l’analyse de nos aliments, les scientifiques mettent de plus en plus en avant des «découvertes» d’aliments offrant de nombreux intérêts nutritionnels insoupçonnés, avec des promesses de miracles potentiels sur la santé. Repris par l’industrie alimentaire, le concept de super aliment s’est très vite orienté vers des produits vendus à prix d’or pour répondre à la demande. Mais a-t-on vraiment besoin de se ruiner pour consommer des «super aliments »? Sont-ils si rares que ça?

Un super aliment c’est quoi au juste?

Le mot “super” n’est pas vraiment un terme scientifique. Il a été introduit dans les années 90 dans le dictionnaire Oxford. Il s’agit en fait d’une formule utilisée pour commercialiser des aliments sains très riches en vitamines, en minéraux, en fibres ou encore en antioxydants. En d’autres termes dès lors qu’un aliment apporte de nombreuses vertus nutritionnelles, avec le moins d’apports indésirables, on peut parler de «super aliment». On y retrouve différentes catégories : les super aliments verts (comme les épinards), les fruits et noix (tels que l’açaï ou l’amande), les herbes (comme la coriandre). Pour une liste plus complète, voici un lien utile.

Pourquoi sont-ils si populaires?

Depuis quelques temps, des super aliments comme les baies d’açaï ou encore de goji, deviennent très populaires par leur indice ORAC naturellement élevé. Le terme ORAC se rapportant à l’expression «Oxygen Radical Absorbance Capacity» ou (Capacité d’absorption des radicaux dérivés de l’oxygène), en référence à ce que l’on appelle plus communément les antioxydants. Plus celui-ci est important dans un aliment, plus ce dernier lutterait contre le vieillissement et empêcherait l’apparition de maladies telles que les cardiopathies ou encore certains cancers tels que le cancer du côlon par exemple.

Une promesse qui rencontre notre volonté de toujours plus allonger notre durée et qualité de vie. De plus, ces aliments sont hautement vantés par un grand nombre de «foodies» ou «fins gourmets» sur les réseaux sociaux.

Mais face à cette demande croissante et parfois à la rareté de ces super aliments célèbres, leur coût s’avère souvent très élevé. Cela laisserait penser que seule la partie de la population la plus aisée pourrait se permettre d’acheter des aliments leur permettant d’allonger leur durée de vie. Or ce n’est pas le cas.

Nos astuces pour ne pas se ruiner et rester en santé

Au Canada et plus particulièrement au Québec, des super aliments locaux peuvent se trouver plus facilement qu’on le pense. En plus de soutenir les agriculteurs locaux, acheter local permet de préserver la fraîcheur de vos produits : ils ne seront que plus goûteux et conserveront plus facilement leurs vitamines. On compte moins de 7 jours de transport pour estimer qu’un produit est frais.  En effet, inutile de consommer un super aliment qui a fait le tour du monde, a été stocké pendant trop longtemps ou dans de mauvaises conditions. Il ne resterait plus autant de vitamines. Les épinards perdent par exemple près de 50% de leur teneur en vitamine B9 en une semaine.

La préparation des aliments est également essentielle. Trop cuire ou pas assez, ou encore mal décongeler vos produits sont autant d’éléments qui peuvent vous faire perdre plus de nutriments. Ainsi, des bleuets, des framboises, des canneberges, ou encore, des raisins secs sont disponibles près de chez vous. Il est possible de les ajouter à différentes préparations ou encore plus simplement de s’en servir de garniture ou de rehausseur de goût pour un yaourt, par exemple.

Ces «super fruits» peuvent se consommer frais, congelés ou encore séchés (vous pouvez en retrouver certains dans notre boutique en ligne). Le secret est d’en utiliser peu et de manière intelligente pour ne pas en abuser. En effet, outre leur prix, leur impact écologique n’est pas négligeable. On peut citer l’avocat à titre d’exemple, dont l’importante production est une cause de déforestation. Pour en savoir plus.

Nos granolas contiennent des superaliments

Vous pouvez retrouver également des super aliments dans nos produits. Dans la gamme de NUTBROWN, par exemple, l’ensemble des produits sont conçus à base de noix. Parmi eux, on peut citer les amandes, les noix de cajou, ou encore les noix de macadamia (dans le Divin). Les graines y sont également très présentes, telles que les graines de citrouille (le Zen) ou les graines de sésame. Par ailleurs, dans les produits Grand Granola on peut aussi trouver des super aliments tels que des canneberges entières du Québec, du thé matcha, des raisins de Corinthe ou encore du ginseng sibérien.

Nos astuces pour mettre des super aliments dans vos recettes

À chaque recette son super aliment. Pour un smoothie ou une coupe «nice cream» on privilégiera les fruits congelés pour plus de fraîcheur. Pour une salade, les fruits secs tels que les canneberges ou les raisins secs, apporteront une légère touche sucrée. Enfin les fruits frais sont délicieux dans leur état naturel ou dans des plats dans lesquels ils seront le centre d’attention.

Pour mieux intégrer nos granolas et retirer les bienfaits de leurs super aliments, vous pouvez retrouver nos recettes ici. En voici quelques autres pour vous inspirer.

1. Idée recette facile : Ananas Dukkah

Avec les beaux jours, on s’est dit que mettre l’ananas à l’honneur pouvait être une belle idée. La recette est simple, couper un ananas en deux, le creuser légèrement puis ajouter trois boules de crème glacé, saupoudrer de Dukkah Brunch et ajouter quelques noix de coco grillées, des baies de goji et un autre fruit de votre choix pour plus de gourmandise.

2. Idée recette facile : Nice Cream 

3. Idée recette facile : Bol smoothie Touki

Pour résumer, le terme super aliment est un peu marketing et en réalité il existe beaucoup d’aliments concernés qui ne vous coûteront pas les yeux de la tête. Il est possible de les consommer frais, surgelés ou secs. Le mieux reste cependant de les acheter directement auprès du producteur proche de vous et de les consommer frais. Enfin, le secret est de les utiliser de façon intelligente et surtout de les varier, car ils n’auront pas tous les mêmes bienfaits.

Laisser un commentaire

Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Votre panier est vide.