Le NUTBROWN Tonique 180g est à 1$ jusqu'à fin février.

ACHETER

Frais de livraison réduits à 5$ au lieu de 15$ jusqu'à fin février.

MAGASINER

Le blogue de Geneviève Gagnon, Présidente Fondatrice de Fourmi Bionique

Le succès en affaires n’est pas sans ses revers, pourtant, c’est tout ce qu’on nous expose : les bons coups, les bonnes nouvelles… et lorsqu’il y a de moins bonnes nouvelles, on les dissimule, on les masque ou les diminue. Jusqu’au jour où l’entreprise dont on avait entendu tant de bien fait faillite et personne n’a vu venir le coup. Pour ma part, si je suis toujours en affaires après tant d’années c’est que j’ai su éviter la faillite à quelques reprises, j’ai combattu la démotivation face aux nombreux obstacles qui se sont érigés sur mon parcours, j’ai surmonté des épreuves qui me paraissaient insurmontables à l’époque… Bref, l’ensemble de mes expériences ont fait de moi la gestionnaire avertie, résiliente et proactive que je suis.

La vérité, ou du moins ma vérité, de l’entrepreneuriat que je souhaiterais partager ici sur mon blogue, c’est celle acquise en tant que gestionnaire de mon entreprise Fourmi Bionique, depuis sa création jusqu’à aujourd’hui.

La Fourmi Bionique c’est l’entreprise que j’ai fondée en 2003 dans ma cuisine. Passionnée de granola et de gastronomie, j’ai moi-même conçu les recettes de mes céréales, j’ai élaboré le marketing et développé mon marché, un client à la fois. Aujourd’hui, Fourmi Bionique c’est une vingtaine d’employés, une usine performante certifiée SQF, 2000 points de vente au Canada et en France et près d’une cinquantaine de différents produits. Mon entreprise commercialisait un produit précurseur à ses débuts, aujourd’hui, le marché de la céréale naturelle pour le petit déjeuner est devenu hautement développé et concurrentiel.

Le métier d’entrepreneur est finalement assez mystérieux. Certes, on en parle beaucoup plus de nos jours, au rythme des startups, des anges financiers, des organismes d’aide à l’entrepreneuriat, des subventions aux démarrages, des idées révolutionnaires, des idées éphémères, de la course à la richesse… Malgré tout, il reste beaucoup de non-dits. Une part de politiquement correct qui veut que l’on doive toujours motiver, toujours donner l’illusion que n’importe qui peut réussir, que toutes les portes nous sont ouvertes, que les gens autour de vous vous veulent du bien, que vos origines sociales ou ethniques ou encore votre genre ne sont pas des barrières….

En vrai, il y a trois mondes de l’entreprise : celui de la startup dont on nous fait rêver, qui débute dans un garage et finit à la bourse à la vitesse grand-V. Celui de l’entreprise qui se crée à grand renfort de fonds, débute avec plus de 20 salariés et connait un taux de survie de 50% les 10 premières années. Et enfin celle, la plus répandue, de la petite entreprise, qui débute sans salariés et dont près de 60% auront fait faillite dans les 10 ans.

Par ailleurs, à l’ombre des grandes corporations, il y a en fait une majorité de toutes petites entreprises, indispensables à notre économie. Ainsi, au Québec, 73,4% des entreprises qui ont des employés en ont moins de 9 et 50% des entreprises québécoises ont un chiffre d’affaires inférieur à 500.000$. Même en leur sein, il existe une grande disparité des profils d’entrepreneurs et d’entreprises. C’est pourquoi seules 4% d’entre-elles sont considérées comme hautement performantes. En zoomant sur le portrait réel, les illusions de la startup se dissipent… Et dans tout cela, moins de 6% des entrepreneurs sont des femmes pour l’ensemble des PME. Que veulent dire ces chiffres? Ce qu’il faut voir, c’est qu’il y a différentes réalités dans l’entrepreneuriat et ce n’est souvent qu’une fois confrontés au quotidien du métier d’entrepreneur que l’on réalise que le rêve porté en soi n’est pas toujours reflété dans notre réalité.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Ce qu’il faut voir, c’est qu’il y a différentes réalités dans l’entrepreneuriat et ce n’est souvent qu’une fois confrontés à la dure réalité du métier d’entrepreneur que l’on se dit qu’on aurait préféré être prévenus. Loin de moi l’idée de vous faire renoncer à vos rêves, bien au contraire! Mais lorsque parfois on entend qu’il faut travailler dur pour les atteindre, on ne mesure pas toujours ce que cela implique. En le sachant, cela peut nous offrir une perspective plus éclairée sur les choix à poser. J’ai moi-même vu les sacrifices que mon père entrepreneur a dû faire pendant la trentaine d’années durant laquelle il a géré son dépanneur. J’ai ainsi compris à un jeune âge que l’entrepreneuriat et la richesse n’étaient pas nécessairement associés. C’est plutôt un mode de vie, un choix professionnel basé sur des motivations personnelles mais surtout un métier éprouvant et exigent.

C’est cette mesure que je veux vous donner. Cette vérité que tout succès est le résultat d’obstacles à surmonter, continuellement et sans relâche, et que les stress et le sentiment de perte d’espoir sont des variables communes à tous ceux qui pratiquent le métier d’entrepreneur, peu importe le chiffre d’affaires ou l’envergure de l’entreprise. Les entrepreneurs qui savent se relever après avoir subi un dur coup vont survivre, alors que les autres vont abandonner. C’est une question de résilience et de ténacité. La réalité c’est qu’il y a toujours moyen d’avancer, ce n’est pas toujours évident, confortable ou même brillant mais pour réussir, il revient à l’entrepreneur de trouver le chemin à emprunter. Avoir un bon plan d’affaires ou un excellent concept d’affaires ne va pas garantir le succès en soit. Le succès en affaires, c’est 80% de psychologie et 20% d’exécution. Et la vérité c’est que la majorité des gens n’ont pas le profil psychologique nécessaire pour construire une entreprise

Je souhaite que mes récits d’expériences vous permettent, peut-être, de recadrer ou réorienter vos projets ou vos choix, de gagner du temps et de l’argent, d’avoir moins de regrets, de vous sentir moins seuls et moins incompétents, de faire les bons sacrifices en tout état de conscience. J’aimerais qu’à travers cet exutoire pour moi, vous ayez une vision crue, réelle, palpable, des implications que l’entrepreneuriat peut avoir sur votre vie.

Ce n’est qu’une fois en haut de la colline que l’on peut voir le chemin parcouru. Trop de personnes aujourd’hui donnent des conseils sans avoir réellement vécu la gestion d’une entreprise sur autant d’années et c’est dangereux. C’est ce qui m’a fait ressentir la légitimité de créer ce blogue. Celui d’une gestionnaire, bien différente des entrepreneurs en série, où tous les choix s’inscrivent dans la durée, loin de l’éphémère, mais toujours proche du précipice!

Bien s’entourer et chercher de l’aide
Un article de la journaliste Jessica Bruder paru en 2003 The Psychological Price of Entrepreneurship | Inc.com résume bien un phénomène à la fois discret et préoccupant associé à la…
Lire la suite
Combien vaut mon entreprise?
À différentes occasions dans la vie d’une entreprise l’entrepreneur sera confronté à la question de la valorisation de son entreprise. Que ce soit lors de l’ouverture de son capital-actions, à…
Lire la suite
Le moteur de la réussite… et son carburant de choix
Il faut être très motivé pour se partir en affaires! Pas juste avoir comme objectif de faire de l’argent, mais aussi posséder les qualités psychologiques pour persévérer. Ainsi, la passion…
Lire la suite
Spiritualité et «Leadership»
Comment ne pas évoluer dans un cheminement aussi riche et intense que celui de l’entrepreneuriat? Quel contexte fertile au dépassement constant de soi, à la découverte de ses capacités, à…
Lire la suite
Combien je me paye? Partie 2
Qui décide combien je me paye? Dans le contexte d’un propriétaire unique, la question ne se pose même pas, l’entrepreneur a toute la latitude de s’octroyer le salaire qu’il considère…
Lire la suite
Combien je me paye? Partie 1
En tant qu’entrepreneur, on sera confronté de différentes manières à la question salariale, tant du point de vue psychologique qu’opérationnel. Selon le stade de développement de l’entreprise, les réalités financières…
Lire la suite
L’éloge de l’anti-héro
Mon père a eu un dépanneur pendant trente ans (et au même moment pendant une dizaine d’années un supermarché) j’ai donc navigué autour de cet univers toute ma jeunesse. J’ai…
Lire la suite
Méfiez-vous des créanciers… pas des dettes! Partie 2
Les obligations financières ça peut devenir lourd Il important de bien prévoir le financement des premiers frais fixes comme les salaires et le loyer. Et un peu plus car il…
Lire la suite
Méfiez-vous des créanciers… pas des dettes! Partie 1
Le financement d’une entreprise est l’un, si ce n’est le, sujet de préoccupation principal des entreprises. Et pour cause, de mauvais choix au démarrage peuvent avoir des incidences sur toute…
Lire la suite
Le vertige de la croissance. Partie 2
Planifier la réussite et prévoir l’échec Vos prévisions de ventes et celles de vos distributeurs seront souvent trop optimistes. Nous sommes souvent tentés de les enjoliver pour séduire les actionnaires…
Lire la suite
Le vertige de la croissance. Partie 1
La croissance est le but de toute entreprise à but lucratif. Pour certains chefs d’entreprises il s’agit même d’une fin en soi. Pourtant croître pose ses défis, mais présente aussi…
Lire la suite
Opérer dans l’incertitude
Plusieurs fois dans le passé, j’ai dû composer avec des situations ambiguës et des finances précaires. J’ai dû faire preuve de résilience face à la possibilité de ne pas passer…
Lire la suite
Exporter… à quel prix? Partie 2
Laisser le champ libre aux concurrents Pendant que l’entreprise déploie toutes ses ressources et son attention vers d’autres territoires, ne laisse-t-elle pas le champ libre aux compétiteurs d’ailleurs qui veulent…
Lire la suite
Exporter… à quel prix? Partie 1
La valorisation suprême du commerce international De nos jours, dans cette ère de mondialisation sans bornes, il semble impossible d’envisager que la croissance et le déploiement d’une entreprise ne soit…
Lire la suite
Six mythes sur la mesure du succès en entrepreneuriat. Partie 2
Mythe no. 4 : «C’est facile de faire de l’argent une fois que l’entreprise est démarrée» On croit que l’entreprise est une machine à générer de l’argent une fois qu’elle…
Lire la suite
Six mythes sur la mesure du succès en entrepreneuriat. Partie 1
En matière d’entrepreneuriat, on projette très souvent des attentes élevées, voire parfois irréalistes sur la performance financière des entreprises. On nous parle souvent du cap des cinq premières années, qui…
Lire la suite
Vous voulez plaire à tout le monde? Partie 1
Au début de mon aventure, j’ai voulu plaire à tout le monde, je me sentais vulnérable et je manquais cruellement de confiance en moi. Ainsi, j’ai mis en péril mon…
Lire la suite
Vous voulez plaire à tout le monde? Partie 2
Dire non à ses employés La frontière entre entrepreneure et psychologue est parfois vraiment mince. C’est probablement le plus éprouvant à gérer. Je ne sais pas si c’est mon parcours…
Lire la suite
L’entrepreneur peut avoir 9 vies… s’il sait retomber sur ses pattes!
Dans le parcours de l’entrepreneur, plusieurs obstacles se présentent, et parfois, il y en a des vraiment gros. Ceux-là vont vraiment éprouver notre capacité à surmonter l’adversité, ils vont développer…
Lire la suite
Les péripéties d’une entrepreneure qui voulait devenir mère…
En 2004, alors que je démarrais mon entreprise, j’ai assisté à de nombreuses tables rondes de femmes entrepreneures dont plusieurs d’entre-elles étaient aussi maman. Je me demandais comment elles parvenaient…
Lire la suite

TOUS NOS ARTICLES ET RECETTES

Fermer
Fermer

Se connecter

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Votre panier est vide.